Déclaration Universelle d’Ouarzazate Pourla Valorisation et la Préservation desOasis du Monde,en tant que Patrimoine Naturel et Culturel de l’Humanité

31 يناير 2020wait... مشاهدة
Déclaration Universelle d’Ouarzazate Pourla Valorisation et la Préservation  desOasis du Monde,en tant que  Patrimoine Naturel et Culturel de l’Humanité
رابط مختصر

journal alarabetv
La Ville d’Ouarzazate, Terre des Oasis et des Kasbahs, a abrité, du 25 au 30 Janvier 2020, la 8ème édition du Forum International du Tourisme Solidaire, FITS MAROC 2020, sous le thème : Résilience Climatique, Développement Durable et Tourisme Solidaire dans les Oasis du Monde, en présence de plus de 500 participants en provenance d’une trentaine de pays.
Le FITS MAROC 2020 constitue le couronnement de deux décennies d’échanges et de débats dans le cadre des 7 éditions précédentes du FITS, organisées dans différents pays,depuis sa création en 2002 lors du Sommet Mondial du Développement Durable de Johannesburg.
Nous,représentant les professionnels, les experts, les élus, les acteurs universitaires, associatifs, coopératifs, économiques, médiatiques, administratifs, … de différentes nationalités ainsi que les programmes internationaux, les organismes de la coopération internationale, …, qui sommes ainsi réunis à la Ville d’Ouarzazate dans le cadre du FITS MAROC 2020 :
Remercions –
• Les Autorités Marocaines pour l’exceptionnalité de l’accueil chaleureux et la qualité de l’organisation dela 8ème édition, qui a connu un succès remarquable, unanimement perçu et reconnu.
• Le Comité International du Tourisme Solidaire, le FITS, les Partenaires Internationaux, les Partenaires Marocains, les membres de la Délégation de la Province d’Es-Smara du Maroc et toutes les délégations de tous les pays présents au Forum, pour leur engagement certain, leur contribution notoire et leur concours déterminantà la réussite de cet événement international de grande envergure.
• Particulièrement, les populations locales des Oasis de la Région de Daraâ Tafilalet qui ont accueilli chaleureusement les caravanes du forum et qui ont fait preuve d’une hospitalité et d’une générosité extraordinaires.
• Particulièrement aussi les organes de presse (locaux, régionaux, nationaux et internationaux), les acteurs associatifs, coopératifs, universitaires, administratifs, …., ainsi que les élus et les professionnels du tourisme de la Région de Daraâ Tafilalet, pour leurs mobilisations et leurs engagements respectifs.
(Prenons acte des faits suivants –
 -La qualité exceptionnelledes présentations,
la sincérité des témoignages, la richesse des programmes du Forum et des caravanes, la diversité des expériences citées, la pertinence des recommandations, … ;

• La distinction du modèle marocain de développement des oasis qui peut constituer à l’international une source d’inspiration. Cette particularité distinctive a été appréciée effectivement sur le terrain par les caravaniers de différentes nationalités, qui ont visité les Oasis de la Région de Daraâ Tafilalet.
Ce modèle marocain, qui estmis en œuvre en Conformité avec les Hautes Instructions Royales de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI Que Dieu L’Assiste,est caractérisé particulièrement par :
L’existence d’une Vision Stratégique de Développement Durable des Zones Oasiennes, déclinée en Programmes et Projets Multisectoriels ;
L’existence d’Institutions Publiques Nationales investies d’attributions en matière de développement exclusivement des zones oasiennes ; le cas de l’Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier (ANDZOA) ;
o La participation notoire des populations locales et le rôle extrêmement actif d’Acteurs Associatifs et   Coopératifs au Développement des Oasis ;
o L’Ancrage séculaire et la pertinence toujours de mise des systèmes traditionnels de gestion de la rareté des ressources hydriques, adaptés aux Oasis : Les Khattaras.
 Constatons –
-Que le tourisme oasien concerne 25 pays, répartis sur 4 continents ;
-Qu’à travers le monde, les oasis continuent à faire face à une série de menaces, liées à la fois aux facteurs naturels et humains : la surexploitation des ressources naturelles, la dégradation des équilibres de la biodiversité, la tendance au réchauffement, l’aridité, la sécheresse, l’urbanisation anarchique, la surexploitation des ressources hydriques, l’émigration massive, la surpopulation, la modernisation abusive des techniques de production agricole, …
• Que ces oasis requièrent plus que jamais une attention particulière à l’échelon planétaire pour leur préservation durable par une gestion plus responsable et équitable des écosystèmes oasiens.
 Rappelons –
• Que ces territoires oasiens sont aujourd’hui à travers le monde des territoires fragiles et menacés quoique leur attractivité demeure forte ;
• Que le tourisme responsable et solidaireconstitueindéniablement un levierfiable de développement durable pour les Oasis, qui présente les mérites d’être, fortement ancré dans les territoires et impliquant les populations locales ;
• Que ce tourisme, fondé sur les valeurs de partage, d’échange, de solidarité et de mise en valeur du capital culturel matériel et immatériel, met l’Humain au cœur du processus de développement durable.
 : Demandons, en conséquence   –
-Que tous les acteurs concernés à travers le monde (gouvernementaux et non gouvernementaux) veillent à la préservation des territoires oasiens, procèdent aux régulations et aux accompagnements fondamentaux ainsi qu’aux rationalisationsdes actions entreprises à la juste mesure de la professionnalisation nécessaire de l’activité touristique ;
• Qu’ils favorisent l’adaptation des cadres législatifs et réglementaires pour une meilleure préservation et valorisation des écosystèmes oasiens ;
• Qu’ils intègrent dans leurs actions (politiques, stratégies, projets de développement touristique), l’option d’un tourisme responsable et solidaire, comme une alternative vitale pour les populations locales ;
• Qu’ils s’emploient à développer, en lien avec les formes agro-écologiques de production agricole, seules capables de répondre aux besoins alimentaires des populations locales, en période de crise climatique ;
• Qu’ils mettent tout en œuvre pour promouvoir conjointement l‘économie sociale et le tourisme solidaire, qui sont de nature à constituer une alternative viable au modèle actuel de production-consommation, centré sur le profit ;
• Qu’ils s’emploient à renforcer les capacités de tous les acteurs de la chaîne de valeur touristique, à renforcer les réseaux qui les relient à travers le monde, à créer des mécanismes de concertation et de promotion du tourisme responsable et solidaire autour d’intégration multisectorielle : culture, artisanat, agriculture, commerce, ou autres secteurs, … ;
• Qu’ils intègrent plus la mise en œuvre d’un tourisme responsable et solidaire dans le cadre de de la coopération internationale, notamment en respect du code mondial d’éthique du tourisme de l’OMT ;
• Qu’ils s’activent pour la promotion de la labellisation des territoires oasiens, la valorisation des produits de terroir et la mise en valeur des patrimoines naturels et culturels matériels et immatériels dans le cadre d’un tourisme citoyen, responsable et équitable, au service d’un Développement Local Durable et de l’amélioration des conditions de vie des populations locales ;
• Qu’ils favorisent l’émergence de projets touristiques portés, en particulier, par les femmes et les jeunes ;
• Que les collectivités territoriales dans les pays oasiens, mettent en place, dans le cadre de leurs accords de coopération décentralisée, des programmes et projets d’appui au développement du tourisme alternatif ;
• Que les voyagistes et les réceptifs travaillent ensemble dans le respect absolu des populations et des cultures oasiennes.
(Et, Lançons un Appel Solennel –
• Pour une nouvelle prise de conscience internationale de la responsabilité mondiale collective en faveur des Oasis du Monde, qui méritent d’être enfin perçues et reconnues, en tant que Patrimoine Naturel et Culturel de l’Humanité ;
• Pour les Bailleurs de Fonds Mondiaux,les Organisations Internationales,les Programmes de la Coopération Internationale, …., concernés par la nature des problématiques en lien avec les écosystèmes oasiens et le Tourisme Solidaire, de contribuer plus significativement et plus notoirement dans l’appui technique et financier des programmes et projets de protection, de
préservation et de valorisation des écosystèmes oasiens au service d’un tourisme solidaire et responsable et un développement humain, équitable et durable ;
• Pourla création d’un Fond Mondial pour la Préservation et le Développement Durable et Equitable des Oasis du Monde ;
• Pour la tenue d’un Forum International annuel autour du Développement Durable des Oasis.
 
المصدرjournal alarabetv

اترك تعليق

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.