MAROC : Concert de musiques anciennes méditerranéennes du groupe Faluka à Dar Al Batha à Fès

2019-05-28T14:52:37+01:00
2019-05-28T14:54:23+01:00
24 ساعةالمغربثقافةسلايدر 1
28 مايو 2019wait... مشاهدة
MAROC :   Concert de musiques anciennes méditerranéennes du groupe Faluka à Dar Al Batha à Fès
رابط مختصر

Dans le cadre de ses activités d’animation des soirées ramadanesques, l’Institut Cervantès de Fès a gratifié les mélomanes en leur offrant, lundi , à Dar Al Batha en Fès – Medina, un concert de musiques moyenâgeuses méditerranéennes animé par le groupe espagnol Faluka qui effectue une tournée à travers plusieurs villes du Maroc .
Constitué d’une quartette de musiciens de différentes origines, le groupe Faluka créé en 2014 a interprété un répertoire de musiques méditerranéennes qui datent de plusieurs siècles invitant le public à un voyage lyrique dans l’espace et dans le temps pour découvrir des rythmes et des chants andalous, sépharades, grecs, turcs et arabes dans leurs langues originales (espagnol, judéo-espagnol, grec, turc, arabe, bulgare, roumain, etc.).
Le groupe Faluka essaye de mettre chaque thème dans son propre contexte à travers des explications sur la langue, la culture, la tradition, les rythmes, en traduisant les paroles en cas de nécessité.
Selon le directeur de l’Institut Cervantès de Fès, Oscar Pujol Riembau , le groupe Faluka effectue une tournée artistique à travers plusieurs villes du Maroc (Tétouan, Fès, Rabat , Casablanca, et Marrakech) organisée en collaboration entre l’ambassade d’Espagne à Rabat et l’Institut Culturel Français.
Le concert du groupe Faluka , qui a drainé un public de mélomanes s’est déroulé à l’annexe de l’Institut Culturel Français au quartier Batha en ancienne médina. L’assistance a apprécié les anciennes mélodies et sensations méditerranéennes lui permettant de vivre et connaitre un legs artistique médiéval des deux rives de mare nostrum après l’inquisition espagnole en 1249
Il convient de signaler que la ville de Fès manque cruellement d’infrastructures adéquates pour le déroulement des activités culturelles et artistiques dans des conditions matérielles et techniques optimales. La cité Idrisside manque en effet d’un grand théâtre, d’un institut des arts, d’un palais de congrès et d’autres infrastructures dignes de sa stature de capitale spirituelle et intellectuelle du royaume.

Kaddour Fattoumi.

اترك تعليق

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.