Maroc-Culture :« Le brassage des cultures et le dialogue des religions en Andalousie arabo- Islamique: cas de la présence Hébraïque », thème d’une causerie virtuelle

1 فبراير 202196 مشاهدة
Maroc-Culture :« Le brassage des cultures et  le dialogue  des religions en Andalousie arabo- Islamique: cas de la présence Hébraïque », thème d’une causerie  virtuelle
رابط مختصر

Kaddour Fattoumi

Le Moyen Age arabe et musulman a été une époque florissante de brassage entre les cultures hébraïque et arabe , la culture juive ayant puisé énormément de modes, concepts et thèmes de la culture arabe contribuant ainsi à l’émergence d’illustres écrivains et philosophes connus et appréciés par le peuple juif , a indiqué Sanae Errachidi, professeure universitaire et spécialiste de la traduction de la littérature hébraïque en langue arabe.
Intervenant lors d’une causerie du patrimoine sur « Le brassage des cultures et le dialogue des religions en Andalousie Arabo Islamique :cas de la présence Hébraïque » organisée récemment en ligne par la Fondation Maroc du Patrimoine , Sanae Errachidi a rappelé que “la poésie hébraïque a atteint son apogée, au Moyen Age, tout comme les sciences linguistiques , les lettres et la philosophie, regrettant l’ignorance actuelle de la splendeur de l’époque moyenâgeuse empreinte de coexistence culturelle et littéraire en Andalousie arabe et musulmane »
Sanae Errachidi, professeure à la faculté des lettres et sciences humaines Dhar El Mehraz de Fès , a relevé que « les réactions arabes vis-à-vis de la littérature hébraïque et sa traduction sont assez rares ». Et de s’interroger s’il existe actuellement une reconnaissance et un intérêt effectifs pour ces écritures et genres hébraïques et une prise de consciences de la composante littéraire hébraïque chez les chercheurs et intellectuels des pays arabes .
L’intervenante a estimé « que la culture arabe ne pourrait ignorer l’existence et la vitalité de la culture juive , insistant sur l’impérieuse nécessité d’une ferme volonté chez les intellectuels et chercheurs arabes pour développer et renforcer , dans l’avenir , un dialogue fructueux avec leurs homologues israélites ».
D’autres intervenants , intellectuels, chercheurs et religieux du Maroc, USA et Europe, ont évoqué le précieux legs culturel, religieux et artistique des religions juives et musulmanes en Andalousie arabe en mettant l’accent sur la nécessité du maintien et du développement du dialogue entre les religions pour un monde meilleur empreint d’entente, de coexistence , de paix et de prospérité.
Ils ont rappelé , avec regrets, la parfaite coexistence entre musulmans , juifs et chrétiens, durant la période médiévale, marquée par des collaborations fécondes et des influences réciproques, mais qui a été malheureusement brisée dès la fin du 14è siècle, par une longue période de persécution des minorités avec l’expulsion des juifs et des musulmans à partir de 1492, avec la reconquête catholique et l’Inquisition.
Ils ont fait état des grandes réalisations architecturales, telles l’édification des mosquées de Cordoue et d’Alhambra de Grenade, les créations de l’art mudéjar et, dans le domaine intellectuel, la pensée d’Averroès ( Ibn Rochd) et celle de Maïmonide (Ibn Maimonides) Abraham Ibn Ezra et bien d’autres, constituent des œuvres essentielles de l’héritage culturel et artistique de l’Andalousie arabe et musulmane au temps de sa splendeur.
Pour le Dr Abdelfettah Sbai , modérateur de la conférence, «le vivre ensemble dans l’acceptation et le respect de l’autre a favorisé le dialogue des cultures et des religions et l’Humanisme avant l’heure, en Andalousie Arabo- musulmane” en s’interrogeant si ,
à l’heure de la mondialisation, et des nouvelles technologies de l’information et de la communication, le dialogue des cultures et des religions et le brassage des civilisations, ne devraient-ils pas être meilleurs que ceux vécus en Andalousie Médiévale?.
La conférencière Sanae Errachidi est membre du laboratoire du dialogue des civilisations et religions de l’université Sidi Mohammed Benabdellah de Fes. Elle a organisé et participé à des rencontres sur “la composante hébraique dans la culture andalouse” en 2013 et sur « l’Andalousie et le dialogue des cultures” en 2019, placées sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI . Elle est l’auteure de deux ouvrages: « La paix du point de vue de l’église orthodoxe orientale » et « la poésie hébraïque en Andalousie : cas d’Abraham Ibn Ezra ».

Kaddour Fattoumi

المصدرCHAINE ALARABETV

اترك تعليق

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.