MAROC : Remous au sein du MP à la suite de la démission de Moha Lyoussi un militant vétéran du parti de l’Epi.

24 ساعةالمغربسلايدر 1
21 مايو 2019wait... مشاهدة
MAROC :  Remous au sein du  MP à la suite de la démission de Moha Lyoussi un militant vétéran du parti de l’Epi.
رابط مختصر

La démission de Moha Lyoussi du parti du Mouvement Populaire (MP) continue de susciter des interrogations, commentaires et remous au sein de la formation Harakie, notamment au niveau de la région Fès-Meknès et surtout de la province de Séfrou, un fief du parti de l’Epi.
Des membres du Conseil national du MP originaires notamment de Séfrou ont adressé une lettre au président du Conseil national du parti, Said Amskane pour demander des éclaircissements sur les tenants et aboutissants de cette affaire de démission du fils de feu Lahcen Lyoussi, l’un de des fondateurs du parti.
Dans cette lettre, les signataires déplorent la « confusion » qui entoure cette démission « parmi l’ensemble des militants du parti et à tous les niveaux, surtout au niveau de la province de Séfrou » à laquelle appartient le grand militant démissionnaire.
Ils déplorent l’absence d’aucune « réaction officielle de la part des organes dirigeants du parti permettant de faire face aux répercussions négatives de cette démission tant au niveau des adversaires et détracteurs du parti qu’au niveau des militants du parti , de ses organes et de ses sympathisants aux plans régional et national» .
Considérant la position importante du « frère » Moha Lyoussi au sein du parti et son riche bilan de militant et de sa symbolique en sa qualité de fils de feu Lahcen Lyoussi , l’un des fondateurs du parti, les signataires , membres du conseil national du MP dans la province de Séfrou, demandent aux directions et appareils responsables du parti de « nous éclairer, ainsi que l’opinion publique de la véracité de la démission et des dispositions prises à ce sujet en raison de la position du frère Mohammed Lyoussi qui ne permet pas à aucun d’entre nous, quelles que soient sa position et ses considérations, d’accepter cet « imbroglio ».
Parmi les signataires de la lettre, figurent Mohammed Azelmat , Mohammed Belkhiri, Mohammed Abkari, Rachid Kadi, Ayoub Lyoussi, Hassan Haidar, Amal Jira, Lahcen Rafie, Ahmed Houssa, Said Kamal.
En réaction à cette démission, le secrétaire général du MP, Mohand Laenser a assuré, à la presse, que «Lyoussi avait exprimé son souhait de quitter le bureau politique du fait qu’il ne pouvait plus, vu son âge, assister aux réunions du bureau» qui se tiennent tous les 15 jours. Et Moha Lyoussi de rétorquer qu’il est « fatigué, mais par les discours éculés et stériles » du MP.
Natif de Séfrou, en 1932, Moha Lyoussi a contribué à toutes les luttes militantes menées par le parti qui a été créé en 1957 par Feu Abdelkrim El Khatib en compagnie de feu Lahcen Lyoussi et Mahjoubi Aherdane.
Qualifié d’unificateur et de sage au sein du parti, Moha Lyoussi a été député durant deux législatures (1984-92 et 1993-97). Il dirige le « Centre Lahcen Lyoussi pour les études et les recherches », ouvert en 1998 et qui organise des manifestations sur des thèmes politiques ou intellectuels d’actualité. Sa démission du bureau politique du MP laissera certainement un vide au sein de la mouvance Harakie.

Kaddour Fattoumi

اترك تعليق

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.