Maroc-Sahara: Plus de 80 % des habitants des camps de Tindouf originaires d’autres pays sub- sahariens

CHAINE ALARABETV

14 يونيو 2020152 مشاهدة
Maroc-Sahara: Plus de 80 % des habitants des camps de Tindouf  originaires d’autres  pays sub- sahariens
رابط مختصر

Kaddour Fattoumi
fattoumi petit - العرب تيفي Al Arabe TVPlus de 80 % des habitants des camps de la honte de Tindouf sont originaires d’autres pays sub-sahariens tels la Mauritanie, le Mali, le Niger et le Tchad.Par conséquent “ moins de 20% des habitants des camps de Tindouf sont originaires de Laâyoune, Es-Smara ou Boujdour. Les autres sont des Touaregs et des ressortissants de pays limitrophes “, affirme Hamada El Bihi, dirigeant de la Ligue du Sahara pour la démocratie et les droits de l’Homme basée à Laâyoune.
Dans une déclaration à l’agence MAP , Hamada El Bihi a assuré que le front sécessionniste du « Polisario » gonfle tendancieusement le nombre des habitants et réfugiés de camps pour perpétuer le conflit monté de toutes pièces avec l’Algérie et glaner davantage de subsides et d’aides humanitaires des pays donateurs et des organisations internationales.
C’est à des fins viles et mercantiles que le “ Polisario” et son parrain, l’Algérie refusent le recensement de la population de ces camps en dépit des appels pressants des organisations internationales, a-t-il expliqué, précisant que les séquestrés retenus contre leur gré dans ces camps “sont exploités par la bande des séparatistes qui en font un véritable fonds de commerce”.
El Bihi qui a rallié sa mère patrie en 2014 après quatre décennies d’enfer à Tindouf, a indiqué que face à la proposition sérieuse et crédible d’autonomie offerte par le Maroc , les dirigeants du «Polisario», sous les ordres de leurs séides algériens, «vendent l’utopie» aux populations de Lahmada pour pérenniser le conflit et en tirer le maximum de profits , subsides et pécules sonnants et trébuchants.
Le citoyen Hamada El Bihi, qui a été envoyé par le « Polisario » pour études et endoctrinement à Cuba, Venezuela et en Libye, a reconnu que le Sahara marocain a «radicalement» changé de visage durant les dernières décennies et connu un «saut qualitatif» et une «dynamique sans précédent».
«J’ai passé 40 ans à Tindouf et je n’ai jamais eu le droit de voter ou d’être candidat à une quelconque élection», a-t-il raconté avant de fustiger la vague de disparitions forcées et d’arrestations arbitraires qui a ciblé les opposants et des militants des droits de l’Homme dans les camps .
M. El Bihi, qui a témoigné à plusieurs reprises devant la 4e commission de l’ONU contre les violations des droits de l’Homme à Tindouf, a appelé l’Etat algérien à assumer ses responsabilités juridiques et morales pour la protection des séquestrés, dans la mesure où ses procès militaires et ses violations massives des droits de l’Homme se passent sur son territoire
M. El Bihi a également lancé un appel aux citoyens marocains retenus contre leur gré à Tindouf à «se révolter» contre la direction «corrompue» du «Polisario» et à regagner la mère-patrie, et aux médias marocains pour faire face à la campagne de propagande du «Polisario», «orchestrée et financée par les services de renseignement algériens».
Son appel est quasiment entendu puisque les camps de concentration des réfugiés de Lahmada sont depuis une semaine en proie à des révoltes contre le « Polisario » dont les dirigeants sont insultés dans les réseaux sociaux, et leurs forces de l’ordre lynchées par la population.
Selon l’un des médias à la solde des séparatistes, des «destructions et saccages ont touché les centres militaires et sécuritaires» dans l’un des camps, où la tension est «très vive depuis mardi 9 juin».Les destructions ont concerné un centre de la prétendue «gendarmerie» dont plusieurs hommes ont été pris à partie par un groupe de jeunes, sortis des camps pour venger l’un des leurs, arrêté quelques jours plus tôt, brutalisé avec une violence inhumaine, puis emprisonné.
Kaddour Fattoumi
المصدرCHAINE ALARABETV

اترك تعليق

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.