MAROC – Tourisme : plan d’action du CRT de Fès pour la saison 2019

16 أبريل 2019wait... مشاهدة
MAROC  – Tourisme :  plan d’action du CRT de Fès pour la saison 2019
رابط مختصر

Une délégation du bureau administratif du Conseil Régional du Tourisme (CRT) de Fès conduite par son président , Aziz Lebbar , a présenté, récemment , à Rabat, son programme d’action pour l’année 2019 aux responsables de l’Office National Marocain de Tourisme (ONMT)
Ce programme d’action, aussi riche que varié, soumis à l’ONMT conduit par son directeur général, Adil El Fakir, porte notamment sur la stratégie digitale du CRT Fès- Meknès et l’élaboration et la publication de brochures, guides et dépliants en plusieurs langues destinés aux compagnies aériennes, aux voyagistes, tour-opérateurs et touristes.
Il s’agit , entre autres , de la publication d’un guide sur les circuits touristiques de l’ancienne médina, d’un dépliant sur les principaux monuments et sites touristiques, un dépliant destiné aux adeptes de la Tarika Tijania avec la zaouïa de Sidi Ahmed Tijani, saint vénéré par les musulmans du Sud- Sahara, d’un guide sur la région et ses riches potentialités touristiques avec montagnes , ski, thermalisme et un agenda des festivals culturels et artistiques de Fès et sa région,
Selon le site du CRT de Fès, le conseil a programmé aussi plusieurs manifestations culturelles et artistiques dont les arts de la gastronomie et de la musique avec le lancement éventuel de l’opération promotionnelle « Kounouz-Fès » pendant le mois sacré de Ramadan.
Le CRT –Fes compte aussi organiser une visite à Fès au profit de tour-opérateurs et voyagistes français avec l’organisation d’un séminaire suivi des actions de Networking.
Le nouveau secrétaire général du CRT de Fès, Dr. Hafid Ouchchak, un professionnel patenté du secteur touristique, estime que la réussite de toute opération de promotion de la destination de Fès requiert la mobilisation des acteurs professionnels du tourisme, des élus et des autorités locales voire aussi des habitants.
Ex-parlementaire et ex-délégué de tourisme dans plusieurs régions du pays, Hafid Ouchchak assure que la ville de Fès qui a enregistré une croissance des nuitées dépassant les 16%, se traduisant par plus d’un million de nuitées en 2018, pourrait mieux faire en adoptant un plan de développement touristique de la région Fès-Meknès avec l’aménagement de nouvelles zones touristiques et l’encouragement des investisseurs potentiels en vue d’élever la capacité d’accueil et d’hébergement et faire notamment de Fès , une ville de séjour .Il plaide aussi pour l’ouverture de nouvelles liaisons aériennes avec Fès soulignant que la destination a enregistré 107 mouvements par semaine au départ et à l’arrivée de l’aéroport Fès Saiss, alors que le nombre des passagers a connu une croissance de 17,2 % par rapport à l’année 2017-2018.
Il prône aussi l’exploitation des produits de niche et de l’arrière-pays de la région Fès Meknès avec la riche diversité des provinces de Sefrou, Ifrane, Taza, Moulay Yaacoub, El Hajeb, Boulemane et Taounate, et leurs multiples offres en thermalisme, golf, tourisme de montagne (VTT, trekking, randonnées pédestres et équestres) et tourisme religieux avec le pèlerinage au mausolée du saint Sidi Ahmed Tijani, vénéré par les musulmans de l’Afrique Sub-saharienne,
S’agissant des projets en perspective, Hafid Ouchchak rappelle que la zone touristique prévue dans le programme « Madayn » a été réalisée à 20% Cette zone servira a la réalisation d’ hôtels et a la construction d’un Palais de Congrès de 5000 places avec un budget prévisionnel de 100 MDH et ce, en partenariat entre le Conseil Régional de Fès-Meknès, la Commune Urbaine, le Conseil Préfectoral, et les départements de l’Intérieur, du Commerce et de l’Industrie et de l’Habitat.
S’agissant des perturbations qui entachent de temps a autre les conseils régionaux du tourisme au Maroc, Hafid Ouchchak , qui était parlementaire, avait proposé la création des chambres de tourisme régies par la loi à l’image des chambres professionnelles de la Pêche , d’Agriculture, de Commerce, d’Industrie et des Services, de l’Artisanat, et ce « pour que toutes les professions touristiques confondues soient représentées légalement et dépasser le cadre d’une association qui ne bénéfice pas de l’adhésion et de la représentativité requises ».

Kaddour Fattoumi

اترك تعليق

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.