Fès : rencontre poétique et artistique en hommage à l’association ” Jossour ” de Paris

2021-11-21T21:24:15+01:00
2021-11-21T22:06:11+01:00
24 ساعةAL ARABE TV Français
21 نوفمبر 2021150 مشاهدة
Fès : rencontre  poétique et artistique en hommage à l’association ” Jossour ”  de Paris
رابط مختصر

Une brillante soirée poétique et artistique a réuni, samedi 20 novembre 2021 , au salon ‘’La Vida’’ à Fès , une pléiade de poètes et musiciens en hommage fraternel à l’Association « Jossour » pour la Culture et les Arts de Paris
Cette manifestation qui a enregistré la présence d’écrivains, d’intellectuels, d’universitaires et de sympathisants a été initiée par l’Institut « Sorouh » pour la Culture et la Créativité et l’Association des Mélomanes de la Musique de Fès
La présidente de l’Institut ‘’Jossour’’, Nabila Hammani et le président de l’Association des Mélomanes de Musique , Dr Mohammed Benaadada se sont déclarés forts heureux d’honorer des poètes et écrivains marocains et arabes de Paris, La ville des Lumières et de contribuer à l’animation culturelle et artistique de la ville de Fès , la cité Idrisside, qui a été prise en otage durant presque deux ans par la pandémie du Covid-19
La soirée a débuté , coté parisien, par les poétesses Samar Saad (Syrie), Ahlam Leklidi et Amal Berrada (Maroc). Cette dernière a lu des textes du poète irakien Chawki Abd El Amir qui n’a pu se déplacer à Fès. Elle a récité aussi des poèmes du recueil ‘’Ferveurs des Sens’’ d’Ahlam Laklidi qu’elle a traduit en langue française
Le recueil renferme une trentaine de textes de poésie dont ‘’carte d’identité’, ‘’nostalgie’’, ‘’ patrie’’, ‘’ Marrakech’’, ‘’ diaspora’’, etc
Le texte ‘’ la liberté du choix’’ déclamé en arabe et en français a éveillé les consciences sur la désunion et les désaccords qui entachent les relations entre les pays arabes, unis par le sang, la langue, la religion, le dessin commun
Dans un passage fort révélateur de ce poème on lit ‘’Et si j’étais à Ghaza , et je prenais le vol pour le Caire, pour te rencontrer à Aden , lire notre poésie à Amman, boire l’eau de Zemzem, nous rassembler avec Choukri à Tanger” etc
La déclamation des poémes a été agrémentée, de temps à autre, par des morceaux de musique andalouse joués par un mini- orchestre et rehaussés par le ténor des ‘’ Mouachahates’’ , El Ghali Bounkab , ingénier à Paris
Après la cérémonie de remise de trophées en hommage aux poètes et bardes de Paris, l’assistance a été gratifiée par les poètes de Fès Ghassan Amarsal , Driss Lahmer, Abdelkrim El Ouazzani , Nabila Hammani et Meriem El Bekkali
La soirée s’est achevée dans la bonne humeur avec le mini-orchestre qui a interprété plusieurs chansons célèbres dont ‘’Chems Al Achia’’ rehaussées par deux ténors, forts applaudis, et accompagnées par des mélomanes, tout en dégustant café, thé et amuse-gueules du salon de luxe ‘’La Vida’’ qui abrite une riche bibliothèque
L’institut « Sorouh » pour la culture et la créativité a été créé dernièrement à Fès par une association constituée de plusieurs personnalités culturelles et artistiques bénévoles soucieuses de contribuer à l’animation de la ville de Fès
Cette association a déjà inauguré un salon culturel et artistique doté d’une riche bibliothèque pour l’encouragement et l’incitation du public a la lecture, à la connaissance et au savoir

Kaddour Fattoumi

المصدرCHAINE ALARABETV

اترك تعليق

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.