Maroc –Laayoune : appel à la création d’un fonds pour le soutien de l’entreprise de presse au Maroc

14 يناير 2020wait... مشاهدة
Maroc –Laayoune : appel à la création d’un fonds pour le soutien de l’entreprise de presse au Maroc
رابط مختصر

Kaddour Fattoumi
fattoumi foto petite - العرب تيفي Al Arabe TVLe 5ème Forum national de la presse qui s’est tenu les 11 et 12 janvier courant à Laâyoune sous le thème :” l’entreprise de presse au Sahara et l’enjeu de la concrétisation du nouveau modèle de développement “ a recommandé la création d’un fonds de soutien à l’entreprise de presse pour lui permettre de remplir sa mission d’information, d’éducation , de prise de conscience , de développement et de défense de l’intégrité territoriale et des valeurs sacrées du pays.
Organisé par le Club du Sahara de la presse et de l’information en partenariat avec la wilaya de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, le conseil régional et la commune de Laâyoune et d’autres partenaires institutionnels , le forum a insisté aussi sur l’importance de la formation académique et professionnelle des journalistes pour élever le niveau d’action de l’entreprise de presse et promouvoir une presse libre , crédible et responsable susceptible de contribuer au succès du nouveau modèle de développement en gestation.
Ce forum a été rehaussé par la participation d’une pléiade de journalistes dont les représentants du Conseil national de la presse , de la Fédération marocaine des éditeurs de presse, des directeurs régionaux de la communication à Laâyoune et à Guelmim, des professeurs de l’Institut supérieur de l’information et la communication et de nombreux journalistes de la presse écrite, radiophonique, télévisuelle et électronique .Parmi les résolutions de ce forum, figurent aussi un appel pour la promotion de l’entreprise de presse et l’élévation du niveau du discours véhiculé dans les régions du sud du royaume qui connaissent un développement fulgurant dans divers domaines.
En ouverture de ce forum , le président du Club du Sahara de la presse et de l’information, Takiouallah Abahazem a indiqué que l’entreprise de presse est « un partenaire principal dans le processus de développement économique, social et culturel » soulignant que l’évolution technologique et la profusion des médias électroniques et les réseaux sociaux impliquent une prise de conscience générale pour utiliser à bon escient ces nouveaux moyens de communication dans le strict respect de la crédibilité et de déontologie de la profession.
Le wali de la region Laâyoune-Sakia Al Hamra, gouverneur de la province de Laayoune , M.Abdessalam Bikrat a assuré que le thème choisi pour ce 5e forum incite les journalistes et hommes des médias à relever les défis qu’affronte l’entreprise de presse aux niveaux matériels, techniques, humains, et financiers soulignant que la presse est un secteur créateur d’emplois qu’il faudrait soutenir pour lui permettre d’assumer pleinement sa noble mission au niveau régional et national.
La directrice régionale de la communication à Laâyoune, Fatima El Amine a , pour sa part, précisé que la région du Sahara compte quelque 32 sites électroniques d’information conformes à la réglementation en vigueur et qui œuvrent pour informer l’opinion publique sur les grands projets socio-économiques réalisés ou programmés dans cette région chère à tous les marocains .Elle à souligné la nécessité du soutien matériel de l’entreprise de presse , créatrice d’emplois, à l’instar des autres petites et moyennes entreprises du pays.
La présidente de la fédération marocaine des éditeurs de presse , Mme Bahia Amrani a précisé , quant à elle, que toutes les entreprises de presse connaissent un marasme économique et une crise de lectorat dans l’ensemble du pays , soulignant que l’incursion de l’internet et des réseaux sociaux et la prolifération des sites électroniques d’information ont chamboulé le paysage médiatiques et constitué une sérieuse menace pour la presse en papier. Elle a plaidé pour une profonde réflexion pour l’exécution d’un nouveau modèle de développement pour le secteur des médias quoique l’entreprise de presse doit compter d’abord sur ses propres ressources tout en espérant un soutien étatique, qui ne doit en aucun cas s’apparenter à une rente.
laayoune press - العرب تيفي Al Arabe TV
Le président de la commission «Entreprise de presse» au sein du Conseil national de la presse, Noureddine Miftah, a relevé que l’ensemble du secteur de la presse traverse une sérieuse crise aux plans matériel, technique, financier, culturel en raison de la baisse du nombre des lecteurs et de la faiblesse du marché de la publicité. Il a ensuite invité les journalistes à se coaliser pour la création d’une entreprise de presse soulignant qu’il est inconcevable que chaque journaliste porteur d’une carte de presse crée sa propre entreprise.
Ce forum , qui a connu un succès indéniable au niveau des ateliers et interventions ayant débattu des défis et enjeux du décollage des entreprises de presse au Sahara et au Maroc , a été enrichi par l’organisation de stands des établissements de formation dans les métiers de la presse dont l’Institut supérieur de l’information et de la communication de Rabat , lequel a formé de nombreux journalistes professionnels qui s’activent actuellement aussi bien au Maroc qu’à l’étranger.
Les thèmes débattus devant un public fort attentif, ont porté sur «Le modèle économique de l’entreprise de presse au Maroc et le pari de l’accompagnement des grands chantiers», «L’entreprise de presse et les enjeux de gestion et résolution des problèmes de financement» et «L’etude du lectorat et perspectives d’élévation du niveau du discours médiatique ».
Lors de la séance d’ouverture en présence du wali de la région, des présidents des conseils élus et des chefs des services extérieurs, des prix ont été décernés aux meilleurs jeunes reporters sélectionnés parmi les élèves des clubs de la presse créés au sein des établissements d’enseignement de la ville de Laâyoune.
Kaddour Fattoumi
المصدرjournal alarabetv

اترك تعليق

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.