Philippe Martinez le patron de la CGT & le président de la république Emmanuel Macron qui ruine la France à votre avis !!!

2020-01-18T01:06:03+01:00
2020-01-18T01:08:19+01:00
24 ساعةAL ARABE TV Françaisغير مصنف
العرب تيفي18 يناير 2020wait... مشاهدة
Philippe Martinez le patron de la CGT & le président de la république Emmanuel Macron qui ruine la France à votre avis !!!
رابط مختصر

Journaliste Adil ibnoulaabd
Adil ibnoulaabd
Adil ibnoulaabd

Après la une de son magazine le point (LA CGT RUINE LA FRANCE ) la couverture sur Philippe Martinez fait réagir le leader communiste Fabien Roussel, qui ne partage pas les mêmes idées que le Point, il répond c’est Macron qui ruine la France.

Ainsi donc, ce serait la CGT qui, par son « entêtement idéologique », ruinerait la France ! Le voilà, donc, le coupable tout désigné à la « chienlit » actuelle. Et sans doute avec lui, toutes les autres organisations syndicales, les mouvements populaires et les forces politiques qui se dressent contre un projet largement repoussé par les Français. Soyons sérieux. Si quelqu’un aujourd’hui menace la prospérité de notre pays et celle de nos concitoyens, ce n’est sûrement pas de côté-là qu’il faut chercher. Le responsable, c’est plutôt celui qui cherche à imposer à tout prix une réforme des retraites synonyme de régression sociale. Comment qualifier autrement un texte qui fera une grande majorité de perdants parmi les quelque 20 millions d’actifs assujettis au régime général ? Égrener les exemples serait fastidieux

WhatsApp Image 2020 01 17 at 20.58.07 - العرب تيفي Al Arabe TV

Le secretaire national du PCF Fabien Roussel. © Lionel Urman/Sipa USA/SIPA / Sipa USA / Lionel Urman/Sipa USA/SIPA
En faisant du blocage des ressources financières la clé de voûte de sa réforme, le président de la République ferme en réalité la porte à tout débat. Pour garantir l’équilibre, en l’absence de toute alternative, les ajustements se feront ainsi immanquablement par la baisse des droits : recul de l’âge d’équilibre, modalités d’indexation des retraites défavorables, baisse des pensions en jouant sur la valeur d’acquisition du point ou sa valeur de service… En d’autres termes, conférence de financement ou pas, les syndicats auront à choisir entre l’augmentation de l’âge de départ à la retraite et le gel des pensions. De quoi provoquer la colère, non ?
Il est possible pourtant de faire autrement, comme les communistes le proposent. Mais cela suppose de faire sauter quelques carcans. Comme augmenter les salaires, d’abord : nous demandons une hausse du SMIC de 20 % et de l’ensemble des salaires, dans le public comme dans le privé.
De faire respecter sans attendre l’égalité salariale entre les femmes et les hommes, cela rapporterait 6 milliards d’euros de cotisations supplémentaires. Il faut mettre fin également au régime spécial de la finance : les revenus financiers perçus par les entreprises sont exonérés de cotisation pour notre système de retraite. Nous proposons de les mettre à contribution comme les autres revenus, à hauteur de 10,45 %. Cela rapporterait 30 milliards à notre système de retraite.

Moduler enfin les cotisations sociales des entreprises favorisant l’emploi, la formation, les salaires, le climat. Voilà les propositions que nous mettons sur la table, pour garantir à tous une retraite digne, dès l’âge de 60 ans. Et cela sans aucun risque de ruiner la France, bien entendu.

العرب تيفي

KING4MEDIA شركة مغربية لانشاء المواقع و الاعلانات على WEB

اترك تعليق

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.